DC Carhaix "B" - Plonévez du Faou 11 mars 2018

DC Carhaix : Douché Coulé Carhaix

Déjà le matin au réveil, je dois me rendre à l'évidence, il pleut. Tu vas me dire que c'est pas nouveau, mais là, il pleut bien. Une pluie entêtante, opiniâtre, obstinée. Le genre de pluie qui, tu le sens, ne va pas te lâcher de la journée. Elle est là le matin, elle est décidée à rester. Continuelle, incessante, ininterrompue, persistante et tenace. La pluie, quoi.... .

On joue à Carhaix contre les DC. Le match retour DC Carhaix-Plonévez qui a été reporté parce qu'il pleuvait beaucoup. On joue à Carhaix. Mais pas sur le terrain des DC, sur le terrain de l'IME. Un terrain, près de la 4 voies, sans tribunes, en plein vent.

On comprend bien les causes du report du match, quand on voit ces images terrifiantes.

alors qu'aujourd'hui cela se présente mieux.

Ben, on la voit bien la différence. Parce que la pluie, c'est comme le froid. Il y le vrai froid, celui qu'on mesure sur le thermomètre et le froid « ressenti », celui qu'on ne mesure pas, mais qui nous donne froid. Ce qui tombe aujourd'hui c'est certes de la pluie, une pluie qui trempe, mais qui engendre une humidité « ressentie » qui trempe plus que la simple pluie mais moins que la pluie d'il y a un mois... Il y a un mois, il pleuvait aussi de la pluie, une pluie qui trempait mais avec une plus grande humidité « ressentie » que la pluie qui tombe aujourd'hui, parce que c'est le district qui l'a dit …. C'est comme ça. C'était pas jouable avant, aujourd’hui c'est jouable. C'est un copié-mouillé. Et si on ne joue pas sur le terrain des DC, c'est que le « ressenti » est plus fort à Charles-Pinson qu'au terrain de l'IME. C'est les DC qui l'ont dit et puis … arrête de m'emm.... avec tes questions. C'est un match reporté et délocalisé.C'est tout.

Parce que le terrain des DC, la grande équipe, c'est un grand terrain avec de l'herbe, et une grande tribune, et une grand buvette, pour recevoir des grandes équipes et le public de grands connaisseurs. Mais c'est un terrain fragile. Avec de l'herbe.

L'équipe « A » des DC ( la DCA) a joué la veille. C'est normal. Elle a le droit parce qu'elle a un jeu aérien, vaporeux, arachnéen, donc elle touche peu le sol, et ne l'abime pas, alors que nous, on est, à ce qu'ils nous ont dit, du genre sanglier fouisseur, donc on nous dit « là-bas ... », et nous, on obéit.

Mais « là-bas », il n'y a pas de tribunes pour s'asseoir et s'abriter et prendre des photos au sec. Ils sont gentils, ils ne nous font pas payer. Quant à mes appareils photos, ils craignent la pluie. Si, y en a des tropicalisés, mais ils valent le prix de mon auto. Et mon auto, elle prend l'humidité aussi. Si, y en a, mais c'est des grosses berlines qui valent le prix de ma maison, mais ma maison, elle, est étanche. Mais si je reste dans ma maison, je verrais pas le match. Ah, vous êtes des flèches …...

Les photos c'est foutu, par contre, il faut éviter le rhume et la fluxion de poitrine, parce que la pluie mouille. Alors tu notes : les chaussettes hydrofuges genre bande molletière, les godasses étanches genre brodequin, le pantalon imperméable genre linoléum, le pull thermolactyl imperméable genre maille polaire, la doudoune serrée genre capote de toile cirée, la casquette imperméable cuir genre gapette, les gants fourrés genre gants de ski thinsulate.

Bon, munis-toi d'un parapluie, d'une boite de Kleenex, de pastilles pour la gorge, de gouttes pour le nez et t'es prêt. Ah, les appareils photo, ben tu les laisses dans l'étui qui est dans le sac qui est dans l'auto.

Et puis tu trouves un endroit abrité. Il y en a pas. Alors tu..... je sais pas moi, tu te démerdes ou tu viens pas. Le foot c'est pas le beach volley ou le badminton.

Et ben on a gagné. Mais j'ai pas les photos. Et pis salut à toi Greg, tu me dois un coup, que j'ai pas eu là-bas.....

Les DC ont pris l'eau. Je suis heureux comme un poisson hors d'eau. Je baigne dans le bonheur. Je n'ai plus qu'un poil de sec. J'ai les mains moites et les pieds poites. Je suis hydraté de l'extérieur. Je suis trempé et détrempé. Mais je nage dans la joie. J'arroserais cela à la maison.

Les Plonévéziens ont marqué un triplé Tony, Greg et Maël. Et comme à Trégourez, Maël donne la victoire à l'équipe.

Ô Maël, si tu savais,

Tout le bien que tu m'as fait

Paul. Toi t'aurais su négocier. Tu l'avais à ta pogne le président des DC. Il aurait pas moufté. On aurait joué sur le grand terrain.



  • Le Teuff Lely Le Teuff
  • Lely Le Teuff Lely