Plonévez- Kergloff-Saint Hernin

Kergloff, Saint Hernin.......3 - 2- 2 - 1

En ce dimanche a lieu le match entre l’Entente Plouyé-Kergloff et les Gars de Plonévez du Faou.
Une affiche inédite due à la création prochaine « suite à l’initiative d’un groupe d’amis du Centre-Bretagne » selon la Presse, d’un nouveau club de football à Plouyé. La Presse l’a relaté : « Nous souhaitions créer un projet autour du foot dans le Centre Bretagne », une sorte de médiathèque du ballon rond en Centre-Bretagne. « La commune disposant des infrastructures nécessaires », il n’est pas douteux que ce club deviendra à son tour, dans un avenir proche, le véritable berceau du football en Centre-Bretagne, d’où écloront, pétris par les bénévoles dévoués de ce hameau en Centre-Bretagne, les jeunes virtuoses footeux en Centre-Bretagne. À l’ombre de « mon » clocher en Centre-Bretagne.
La vision du club de foot-bar de Plouyé n’engage que moi, mais je la revendique, et la dédie à Bruno, à Valérie, à Tanguy et aux autres qui prennent sur leur temps libre pour apprendre à mon petit fils à jouer au foot, comme eux ont appris d’autres, il y a quelques années… Le devoir de celui qui a reçu n’est-il pas de transmettre à son tour ?
Bon, voilà, je débute en philosophie. C’est perfectible. J’attends vos réactions
Reprenons plutôt notre enquête concernant monsieur l’arbitre de touche, objet de tant de blasphèmes poissards, d’invectives fielleuses ou de quolibets fangeux. Nous l’avons vu dans ses rôles essentiels : l’entrée sur le terrain et le serrage de mains. Mais le rôle de monsieur l’arbitre de touche ne s’arrête pas là.
Il est là, sur sa demi-ligne. La demi-ligne ,c’est son territoire, son royaume, sa paroisse, sa patrie. Campé sur sa demi-ligne, factionnaire patient, sentinelle opiniâtre, vigie résolue, il veille, avec à la main son emblème, sa raison de demi-ligner, son drapeau, son étendard, sa bannière, son enseigne. Il a un œil sur les joueurs, un autre sur l’arbitre en chef et le troisième sur l’environnement. Il a une vision panoramique du match. 360 degrés, et encore je suis modeste. Missionnaire apostolique de la règle du hors-jeu, frère prêcheur du sens de la touche, apôtre dogmatique du dégagement aux 6 mètres, il reste impassible malgré les paroles chassieuses que lui adressent nombre mécréants hérétiques exaltés.
Je vais par l’image, vous conter l’histoire survenue durant le match entre l’Entente Plouyé-Kergloff et les Gars de Plonévez du Faou, témoignant de la fonction magistrale de monsieur l’arbitre de touche.
Monsieur l’arbitre de touche, serein, contemplatif mais attentif, observe le déroulement du jeu. On remarquera qu’il officie en tenue d’hiver, car la bise cuit……. Bon, c’est perfectible, mais je débute dans le jeu de mots !.


Même isolé, esseulé, seul dans sa solitude solitaire, monsieur l’arbitre de touche, dès lors qu’il a pris ses fonctions sur sa demi-ligne, veille au grain …


Soudain, alerte ! L’homme est témoin d’une action qui l’interpelle ! Le drapeau à 45° de l’angle scapulo-trochantérien, la hampe dans le prolongement de l’index, lui-même dans le prolongement de l’axe huméro-radio-cubito-métacarpien réalisant la figure qu’on appelle figure « du sabre au clair ! », à l’instar des uhlans, hussards et autres cuirassiers, ses ancêtres parentaux, monsieur l’arbitre de touche donne l’alarme.


Fausse alerte ce n’est que le co-Président Philbico parti à la cueillette de ballons avec son ami le bourrin. Oui, le canasson est au ballon ce que le cochon est à la truffe, un dénicheur de première catégorie, un ballonivore. Une belle leçon de fraîcheur zoologique que nous offre-là notre vénéré co-président.


Ainsi, tout rentre dans l’ordre. Notre ami, monsieur l’arbitre de touche reprend donc sa veille sur sa demi-ligne.


Attention, nouvelle alerte ! L’œil détecte l’anomalie, le grand nerf oculo-cérébral transmet l’information à la zone dite « arbitrale » du cerveau, lequel provoque la conceptualisation sine die du geste « sabre au clair », déjà décrit. Cette dissection du fonctionnement peut vous paraître ardue, mais, par expérience, pour l’avoir bien étudiée, je peux vous affirmer que l’arbitre de touche est une machine démoniaque toute orientée vers l’arbitrage en demi-ligne. Une machine à arbitrer comme il y a des machines à laver, à coudre ou à calculer.


Cette fois, c’est du sérieux, monsieur l’arbitre de touche a vu juste : une blessure grave. Une meurtrissure du cuissot gauche, au dessus du jarret, en dessous de l'entre-cuisse heureusement épargnée. Ceci cache peut être une fracture enfouie, un chancre phlegmoneux ou une gangrène débutante. Il faut agir promptement.


Alerté par les plaintes de bête blessée, Frédo la gâchette accourt, fort de son expérience des grands fauves.


Rapidement les secours se mettent en place. Et d’un coup de drapeau énergique, monsieur l’arbitre de touche indique à la foule, inquiète, la présence du véhicule de secours sur le terre-plein des vestiaires. Juste initiative, monsieur l’arbitre de touche,


Effectivement, la calèche de premier secours est là, rassurante, majestueuse, responsable.


Les premiers soins délivrés, l’attelage s’éloigne lentement, passant, image symbolique, dans le but déserté.


A son passage, notre ami monsieur l’arbitre de touche, troublé, se recueille un instant. Monsieur l’arbitre de touche est arbitre certes, mais c’est avant tout un homme doué de sensibilité, de délicatesse, de compassion, d’amour……..


Et, à la fin du match, monsieur l’arbitre de touche est félicité par tous pour sa droiture, son dévouement, son sacrifice à la cause arbitrale. Une bien belle image qu’il faudra montrer dans les écoles….


Et, je n’ose le croire. Devant moi, devant mes yeux, devant l’objectif, apparaît le triumvirat. Le triumvirat, vous vous rappelez, ce tristement célèbre triumvirat, renversé suite à un putsch instituant une junte bicéphale avec le duo Pierricko-Philbico.


Mais la bête ne fut que blessée…Sa tête se reforme ce jour, comme l’Hydre de Lerne. Les trois têtes. Vision dantesque. ILS REVIENNENT.
Paulo-à-la-voix-d’or, devenu S.E. Paulo 1er porte un nouveau pourpoint qui lui aurait été offert, en vue d’élections possibles… Sua Eminenza Don Giovanni Luca Person de Castelnuovo del Furioso a troqué sa parka rouge-sang contre une veste plus discrète. Seul Pascal 1er le Beau, duc-pair de Kervriou, n’a point changé de houppelande. Le trio infernal.et le ciel grisaille ....


On en reparlera. Il faut en parler.
Et pis on a perdu 2 fois.
Et pis on est rentré.
AN
.

Plonévez-Kergloff-Saint Hernin



  • Le Teuff Lely Le Teuff
  • Lely Le Teuff Lely
Les Gars sur Facebook
Vous voulez nous liker ? Un petit tour sur Facebook, "Gars de Plonévez" et le tour…
Lire la suite

Gars de Plonévez