Plonévez-Landeleau "B"-Leuhan

Leuhan :

Match de reprise après une longue interruption due aux intempéries.

En haut lieu, on s'est alarmé de voir tant de pluie aqueuse s'abattre sur le département, et surtout on est surpris par le caractère humide de ces précipitations pluvieuses. Averses, bruines, crachins, giboulées voire ondées se succèdent rendant les terrains de foot boueux, fangeux voire marécageux, déterminant la pratique du foot impensable, inconcevable voire inimaginable. Et avec le temps pourri qui sévit en ces mois de pluviosité intense, on vit alors des dimanches désœuvrés, lisant et relisant la page des sports du Télégramme, s'exerçant aux mots croisés « il le fait à verse ou à hallebardes, ou même comme vache qui pisse ...en cinq lettres », on s'intéresse au dopage au curling... Et voilà que pleuvent les arrêtés municipaux. Ça tombe dru. Le District est inondé d'interdits. L'hygromètre chauffe. Il pleut, il pleut, il pleut.

Et miracle, dimanche les matchs sont autorisés. Une éclaircie salvatrice. On est chaud.

A Collorec pour le match de la « B ». Ben, voilà quoi. C'est un match. Qui se joue à Collorec. Un dimanche. C'est un match. Que dire. Ah si. C'est contre Landeleau, avec un sponsor qui me donne l'eau à la bouche (Je rappelle que les dons en nature en remerciement d'annonces commerciales passées généreusement dans cette tribune sont à m'adresser directement, un récépissé sera fourni aux généreux donateurs).

Et les gars de Landeleau avaient un préposé à l'assainissement de la cage du portier.

Le match est ….long. Témoin de cette mélancolie ambiante, cette jeune et gracieuse personne, pratiquante de ce sport et supportrice des Gars, présente les stigmates de la neuro-mélancolie névrotique. Elle cafarde, elle chagrine, elle languit, elle s'étiole. Elle se simon-garfunkelise....

And the vision that was planted in my brain
Still remains
Within the sound of silence .......................

Certains ont cherché dans les volutes aromatiques des paradis artificiels interdits, la pause à leur ennui.......

Heureusement, une personne est venu égayer l'après-midi, l'arbitre. Fier de sa promotion d'arbitre de champ, notre arbitre de touche, l'Amiral-es-cadre a sorti sa vareuse préférée, marquée d'une ancre de marine sur le sein gauche. On raconte que même ses mouchoirs portent ces armoiries. Il ne sort que rarement cette tunique virginale parce que le blanc c'est salissant. Pantalon et marinière bleu marine, évidemment, complètent sa tenue d'apparat. Il y a de l'amiral Nelson chez cet homme, mâtiné Guéprat. Car aujourd'hui est un grand jour, il est le maitre d'équipage et le timonier. Il est le pacha. Il s'est acheté un petit sifflet orange, sur sa solde de janvier, mais qui lui donne un aspect Donald Duck, ou plutôt cygne dégingandé. blanc à bec orange. Mais quelle prestance. Respect.

Après une sombre défaite, direction le stade Yves-Bégoc où la « A » joue contre Leuhan, avec une revanche à prendre....Voila.
Le match est long, mais rude, mais long......

Et pis on est rentré...

AN

Il faut penser aux disparus, ça les fait vivre...

Plonévez-Landeleau-Leuhan fév 2018



  • Le Teuff Lely Le Teuff
  • Lely Le Teuff Lely