Plonévez-Landeleau

Coupe du Conseil, mon général !

La dernière coupe en cadeau.

Contre le voisin Landeleau.

Mi-temps à zéro-zéro.

Un petit coup de vin chaud.

But d’un joueur de Landeleau.

Plonévez prend l’eau.

Egalisation d’un ex-joueur de Landeleau.

Plonévez se remet à flots.

De l’attaque on espère un sursaut.

Qu’elle montre enfin le museau.

On veut des buts à tire larigot.

C’est la défense qui s’emmêle les pinceaux.

Le joueur de Landeleau rate son péno.

Le nul en baisser de rideau.

Prolong’aux flambeaux.

Pas de buts, même scénario.

Arrive l’épreuve des tirs au but, les pénos.

Les joueurs de Landeleau jouent les bourreaux

Aux pénos, c’est pas des blaireaux.

Sur un tir, Fauvel n’a pas le pot.

On est dans le ruisseau, c’est la faute à Landeleau !

Rien à dire, fallait être plus costaud.

Faut marquer et pas tourner autour du pot(eau).

Mais une chose m’a choqué.

Et je pèse mes mots …. sur la balance Roberval de Vé Mell bien sûr ! VM, Votre Marché, Vé Mell ont offert le ballon du match. Et pas n’importe quel ballon. Un ballon fait maison, ininflammable, indéformable, indégonflable, increvable, anallergique, spécial pour peaux sensibles, anti-rougeurs, anti comédogènes, à base d’huile de Jojoba et aux extraits de magnolia, traité par autoclave vert « spécial péno », à base de résines alkydes doublé titane avec gel anti-coulure en phase aqueuse et couronne en matériau composite, flexible haute pression, aérodynamisme étudié en soufflerie estampillée NASA, double couche d’imperméabilisant, avec cadence de frappe 115 cps/min, conservé en chambre froide, livré dans son emballage d’origine, avec certificats d’authenticité et de conformité « championnat et coupe », avec en prime une tranche de pâté façon « Alexandre » ! !

Le ballon Vé Mell, le ballon qui évite les gamelles !

Bref, j’ai été choqué par l’attitude du capitaine des rouge et blanc durant l’épreuve des pénaltys. Certes, je le connais. Dans la vie c’est un gars correct, bien sur lui, poli, modeste, brillant, créatif, distingué, subtil, élégant, courageux, réservé et je pèse mes mots. Mais là, il a montré un tout autre visage. Son comportement ne souffre d’aucune discussion, n’appelle aucune mansuétude, mérite l’anathème, et je pèse mes mots. Voila que durant l’épreuve de vérité, il se met à rire à gorge déployée. Oui, à gorge déployée, et je pèse mes mots. Il eût pu simplement pouffer en silence, glousser en catimini, se gondoler en sourdine, se gausser en cachette, se bidonner en tapinois, se poiler sous le manteau, se boyauter en douce. Que nenni. Il s’esclaffe. Il se tord, il rit à gorge déployée, et je pèse mes mots. Il se fend simultanément, conjointement et concurremment la poire, la pêche, la pipe et la gueule, et je pèse mes mots ! Alors évidemment il perturbe le Fauvel. Le Fauvel plonge à droite, il est là, et se marre. Le Fauvel plonge à gauche, il est là, et se marre. Le Fauvel ne plonge pas, il est là, et se marre. J’ai les preuves. 5 pénos. 5 photos.

Et .....

Et encore ....

Et toujours .....

Et toujours .....

Preuves irréfutables, incontestables, indéniables, inattaquables, irrécusables, et je pèse mes mots. Il est là avec cette insolence sacrilège, cette exultation indécente, cette hilarité déplacée. Par contre sur le péno arrêté, personne. Il n’est pas là. Il est ailleurs. Loin. Là-bas. Moi aussi.

J’ai pesé tous mes mots, mais j’espère quand même, que ce gars là n’a pas de Kalachnikov.

Et pis on est rentré.
AN

Plonévez du Faou-landeleau fév 2015



  • Le Teuff Lely Le Teuff
  • Lely Le Teuff Lely