Plonévez - Plounévézel

Plonévez - Plounévézel : l’empereur Romain

A la 85 ème minute du match, Romain Pichon marque son troisième but dans le match, et donne l’égalisation à Plonévez.

Et hop, c’est l’étincelle qui allume les neurones. Le titre s’impose. Un titre à la fois subtil et pertinent. Comme d’habitude. Romain est le prénom du buteur. De là le superbe jeu de mots. Il se serait appelé Balthazar, le titre eût été «Plonévez-Plounévézel : le roi mage Balthazar ». Pareil avec Gaspard ou Melchior. Mais faut reconnaitre, ce n’est pas des prénoms courants. Avec Maurice ou Emile, c’eût été plus laborieux. Je ne connais aucun empereur dénommé Emile, ni aucun roi appelé Maurice.

Mais, je vais plus loin :

Plonévez - Plounévézel : l’empereur Romain n’est pas un manchot

Je ne sais si vous saisissez toute la profondeur du jeu de mots. Il y a ici un triple jeu de mots, puisque, on connait le manchot empereur qui est un oiseau marin de l’hémisphère austral, de la famille des Spheniscidae, qui n’a pourtant, rien de romain. Et qui n’a de surcroit rien à voir avec César, Napoléon ou Bokassa 1er. Ni d’ailleurs avec le pingouin contrairement aux idées reçues, d’où mon utilisation fort opportune du terme manchot et non du terme pingouin. D’autant plus le pingouin n’est pas manchot puisqu’il vole, alors que le manchot a des ailes aussi, mais ne vole pas. De même que Romain pourrait se permettre d’être manchot vu que c’est du pied qu’il a marqué ses trois buts. Pour autant on ne peut pas le qualifier de pingouin puisqu’il ne vole pas, ni de manchot puisqu’il est adroit. Elémentaire mon cher Watson !

Empereur-Romain. Manchot-Empereur. Romain-Manchot.

Ce triple jeu de mots est à la blague ce que le triple Lutz est au patinage artistique. Pareil. Faut bien le maitriser, sinon tu te vautres. Un titre comme :

Plonévez - Plounévézel : l’empereur Romain n’est pas un pingouin

ne ferait rigoler personne. Sauf les pingouins qui sont des marrants et qui aiment bien se foutre de la gueule des manchots. Mais il faudrait qu’ils puissent prendre connaissance de mon article, et au Pôle Nord, ils ne sont pas nombreux à maitriser la langue de Molière, et puis la Presse est rare, et pour tourner les pages, les ailerons, c’est pas pratique, et puis par moins 50 degrés, ils ont autre chose à foutre qu’à lire le résultat du match Plounévézel-Plonévez. Faut les comprendre.

Donc, et on revient à nos moutons, en marquant son troisième but, égalisant pour son équipe, évitant ainsi une défaite injuste, le joueur Pichon se voit décerner, par le public Plonévézien le titre d'Imperator. Empereur. Comme César et Napoléon, et Bokassa 1er. Après le match, la foule garnissant les arènes Yves-Bégoc, la foule exaltée, enthousiasmée, électrisée, survoltée, debout, le pouce levé, lui accorde l’apothéose, réservée aux auteurs de triplés.

Il accède alors au rang de dieu du stade, et Hélios le dieu de la Vérité et du Soleil, le maître des astres, le seigneur des étoiles, le fils aîné de la nature, le grand flambeau, a, en se couchant, enveloppé le Romain de ses rayons, comme pour lui montrer la direction de l’Olympe. Oui, je sais aussi la poésie …..

Un monument sera érigé à sa gloire, sur le terrain d’entrainement, grâce à une subvention exceptionnelle votée à l’unanimité par le Conseil Municipal, avec participation symbolique de la Troïka des Gars, tous émus par l’exploit du jeune Romain. Tous les 1er mars s’y célèbrera la « Fête du Triplé ».

Le vestiaire s’appellera désormais« Vestiaire du Premier Mars ». Sur le mur extérieur y sera fixé un bas relief en argent massif à la gloire du triple buteur.

Dans les vestiaires, à sa place, désormais marquée d’une plaque de cuivre à son nom, le classique et peu confortable banc en bois sera remplacé par un discret mais élégant trône de velours pourpre.

Ses chaussures seront mises sous verre Triplex et présentées comme chaussure-étalon au Pavillon de Breteuil à Sèvres.

Bon. On a vu un beau quatre-quatre, malgré le terrain gras, qu’affectionnent pourtant les 4x4 …..

Mais comment peut-on ne pas plier ce genre de match ? Comment a-t-on failli perdre ce match ? Prendre 4 buts …..

Marquer 4 buts, dont trois de l’Empereur Romain qu’est pas un manchot, et hop retour en haut de la page….

Et pis on est rentré.

AN

Plonévez-Plounévézel mars 2015



  • Le Teuff Lely Le Teuff
  • Lely Le Teuff Lely
Les Gars sur Facebook
Vous voulez nous liker ? Un petit tour sur Facebook, "Gars de Plonévez" et le tour…
Lire la suite

Gars de Plonévez