Plonévez-Saint Goazec oct 2016

Saint Goazec : correct


Bon, vous allez me dire que c’est obsessionnel. Vous n’avez pas tout à fait tort. Mais cette absence de baffle me bouffe les neurones. Le baffle, notre baffle, est relégué dans un gourbi poussiéreux, certainement attaqué par les termites, la mérule et autres larves et parasites de tout poil. Le haut-parleur rongé par le désespoir et la rouille, les fils gangrenés par l’affliction et la pourriture, les vis vermoulées par la tristesse et le vert-de-gris, il languit. Et je contemple tristement le coin où il trônait, désormais désert …


J’ai vu Paulo-à-la-voix-d’or, les lunettes noires cachant des yeux embués d’une mélancolie distinguée, quasi orientale.


Tiens, il a plus le mot, plus la phrase. Sujet, verbe, complément d’objet, aux abonnés absents. Sec qu’il est le Paulo. Muet comme la carpe, ou le brochet ou même le merlan, il est pas sectaire le Paulo, et pas pêcheur non plus, d’où l’approximation dans la référence piscicole. Il cauchemarde. Il hallucine. Il aurait même comme des visions : le prédicateur des DC lui parle en loucedé, la nuit « Viens, donne moi ton baffle, je te ferais une petite homélie, discrète, tu m’connais… ». Vade retro Satanas. Un jour, oui un jour, il sait que ce baffle va revenir, sortir de sa cellule, brancher ses prises Jack, se dresser sur son petit pied et haranguer d’une voix tonnante « Bienvenue au stade Yves-Bégoc.… ». Son ami, l’ex trésorier, à droite sur la photo, avec son petit chapeau de maffioso, Don Gianluca Person

le confident, l'homme de confiance, bien que résident de Châteauneuf, le prend alors par la main, le couve du regard, et lui souffle à l’oreille « Ma, viens Paulo, tou te fais du mal… ».
Y a plus de mot. Faut se taire. En silence. Mais, à notre époque on ne connaît plus le silence. Les réseaux sociaux s’emballent Ashtagbaffle, Baffle.com, Http.www.baffle.fr. Les téléphones sonnent, vibrent, grésillent, crépitent, carillonnent, tintinnabulent. Drelin drelin, l’alerte est donnée, Hercule interrompt ses travaux. Vénus descend du mont. Jeanne la Pucelle s’enflamme. L’abbé calcine (1). Morse récite son alphabet. Et les voyelles se taisent tandis que les cons sonnent. Henri IV met en protestant une poule au pot. Et César met à genoux le coq Gaulois. Le Titanic remonte à la surface. Et le chat luthier coule (2). Mozart compose une cantate, et Albinoni son adagio, et Jean-jacques Goldmann une chanson, et Emil Butchov Kostadinov marque ce §%£+?^$! de but.
Comment, pas de baffle ….La nouvelle parvient jusqu’au vestiaire des gars.
Un gars sort, hébété


Suivi par un deuxième qui sort aussi, tout aussi hébété


Même l’arbitre sort également, plus qu’ hébété


Et voilà trois, un trio, une trinité, une tierce, une triade, un triplé, un triumvir hébété. Trois individus disparates, hébétés devenant cet être tricéphale hébété par la cruelle séquestration du baffle Plonévézien. « Il faut sauver le baffle » a interpellé Nicolas Hulot, « C’est une espèce en voie de disparition » a proféré Brigitte Bardot, « Merci et encore merci au sponsor qui va aider ce baffle…. » s’égosille le prêcheur infatigable des DC Carhaix, celui qui a toujours dix raisons de remercier ses sponsors……
Dans le vestiaire, un triste individu, un habitué de la … teuff, indifférent au drame qui se joue, s’adonne au plaisir de la célébration d’anniversaire en vestiaire, petit divertissement festif à mi-chemin entre orgie romaine et thé dansant. A ses côtés, on peut apercevoir un joueur hébété, un de plus, assis, parcourant d’un regard incrédule la triste nouvelle.


Tous ces efforts restent vains. La journée sportive tire à sa fin. La victoire est assurée mais hélas elle n’est pas célébrée avec les laudes rituelles. Ses fidèles sont tristes.

La Kardashian a été séquestrée et s’est fait chourer une bagouze emperlouzée, mais nous, on nous a séquestré notre perle rare, et je me demande si un jour on ne va pas, aussi, nous le chourer. Le doute m'habite (ouf, il était temps pour la placer..).
Et pis on est rentré.
AN

NDLR (1) ici, le talentueux AN risque un (joli) jeu de mot avec Bécassine…..
(2) il fallait lire « chalutier » bien sur…un bien joli jeu de mot du talentueux AN…

Plonévez-St Goazec oct 2016



  • Le Teuff Lely Le Teuff
  • Lely Le Teuff Lely